Les Dossiers

L'agonie du Brexit

Crédits (photographie) | © 2019 - James Claffey (Unsplash). Manifestation anti-Brexit.

Boris Johnson n'est décidément pas au bout de ses peines. Il affronte à présent une violente dissension dans son propre camp, pour ne pas dire sécession. Mais toutes ces déconvenues ne semblent pas affaiblir l'électron libre londonien.

Le Premier ministre britannique a tout d'abord perdu sa majorité absolue ce mardi. 21 députés conservateurs sont ensuite montés au créneau afin de reprendre la main sur le déroulement du calendrier pré-Brexit.
Aujourd'hui, mercredi 4 septembre, Boris Johnson a dû faire face à un vote de contrainte imposé majoritairement par les députés, le sommant de trouver un accord avec l'UE afin de repousser la date du Brexit au 31 janvier 2020, si aucun accord n'est trouvé avant le 31 octobre 2019.
Suite réservée aux abonné(e)s
C'est gratuit !

Partagez cet article sur...

Chonologie

19 octobre 2019

Vote de l'amendement Letwin

19 octobre 2019

07 juin 2019

Démission de Theresa May

23 juin 2016

Référendum sur le Brexit

23 juin 2016

Informations utiles

Revue de presse
Sur les même sujets : | | |
Image

Art and Earth Magazine tm

Marque déposée

2019 © Tous droits réservés

ISSN
1918-4913

Recherche

top